Like a Psychedelic Dream

.

13 avril 2010

'cause we're tired of hearing the same old song.

Je n'ai pas vraiment changé depuis 2008, did I? On peut dire que mon rapport à l'autre a évolué (et comment aurait-il pu stagner), mais je reste la même. Ce qui peut paraître réconfortant me fait un peu chier. Mais peu importe. L'homme des sables est tellement de l'histoire ancienne, depuis que j'ai un nouvel homme un peu moins sablé (mais pas vraiment à portée de main non plus). Et puis merde, pourquoi je me raconte ça à moi-même?

 

 

Avouons-le, General Elektriks défonce tout. Tout ça s'est fait entre SF et Berkeley, alors.

 

Non, je n'ai pas changé.

Posté par Judy X à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2008

CHANGE WE NEED

Ca continue, encore et encore... Big wheels.... keep on turnin'.
Et je suis au milieu de tout ça, et j'aime me dire que j'y suis impuissante, que je contemple, que je subis.
Mais subir, dans certains cas, est un choix.
Et si je faisais aujourd'hui le choix de ne plus me subir.
Et si, finalement, je devenais cette personne que j'ai toujours voulu être.
Je vous vois venir. Je ne parle pas de ça.
Je parle du moi extérieur, apparent. Celui dont je ne me suis jamais vraiment préoccupée. Celui qu'on offre aux autres.

CHANGE WE CAN BELIEVE IN.

Parce que pour être libre, il faut d'abord s'aimer. Parce que tout est lié.

Such_a_Car__by_horatziu1977

Posté par Judy X à 23:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2008

(....again?)

Alors ça sera juste différent.

Posté par Judy X à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2008

To the Hop

Je n'ose pas. Je n'ose pas parce que ça se concrétise. Bordel!! J'ai pensé à lui toute la sainte journée. Et, LE moment venu, pourquoi si tard je ne le sais pas, RIEN! Je me disais, seule dans ma tête "bordel j'ose pas" mais MERDE! J'espère juste que c'est ce qui lui arrive, à lui aussi.
J'espère.

Et je n'ai toujours rien foutu pour le bac, mais là ça va changer, je me le promets. Il faut que ça change, que j'efface définitivement cet échec cuisant.

Neil_collectionne_les_voitures_pourries

Posté par Judy X à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2008

Oh Maybelline

Youpi les amis, mon blog est trop coolos!
On dirait même un blogspot quoi.

J'ai toujours rien foutu pour l'oral, mais l'écrit pourrait s'apparenter à une grande réussite ce qui me met en joie bien sûr.
Je dois trouver la paix, impérativement, elle me permettra d'être en paix avec les autres et avec l'homme des sables qui pourrait à disparaitre d'un moment à l'autre.
Et j'y tiens, à mon homme des sables.

Mais fouillant dans le passé, je ne retrouve que larmes et détresse. Et honte. De ressentir tant face à si peu.
C'est toujours un peu pareil, mais en beaucoup plus léger. la légèreté. Il n'en ressort qu'une légère déception.
Ah, l'homme des sables, vais-je te plaire?

Bordel, on s'en fout! Ca pourrait me permettre d'enfin tourner la page.
Tout bénéfice. Comme toujours!

thedonnass

The Donnas. Je veux en être! Clara veut être une Donna. Et cette élève de Didier Paupe l'autre soir, place vernier! C'est une Donna elle aussi. Je refuse de me réveiller tant que je ne serai pas une Donna.

Pitié, réveille-toi.

Posté par Judy X à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2008

This is the start of something new

... ou presque
l'amélioration constante, y'a que ça de vrai.
J'en ai marre, tout simplement.
Mais je perçois mes failles
JE PERCOIS MES FAILLES!!! <3
et je suis enfin capable d'accorder de l'importance à d'autres personnes.
Oui, je l'aime tant. Mais ce n'est pas tout. Voilà.
Et demain, je vais cartonner au bac.

LennonAndOno


///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Posté par Judy X à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2008

Downtown, let's go downtown.

J'écoute encore et toujours Downtown. Oui, c'est mon truc (bannissons "blog" de notre vocabulaire pitié!), c'est moi, c'est moi qui dirige, moi qui fabrique. La satisfaction de l'oeuvre achevée, y arriverai-je un jour? Pauvre petite, l'oeuvre ne s'achève jamais! C'est la magie de l'art, tu n'as pas encore l'habitude! N'ayons jamais l'habitude.
Je me sens bien mais je recommence à avoir peur de regarder mon portable. Oh et puis après tout, qu'est-ce que je risque. Après ce que j'ai vécu ce weekend, je croyais avoir compris que ça ne pouvait pas m'atteindre.
A très vite, donc.

Quant à l'homme des sables, il est bien là mais perd de sa crédibilité, jour après jour. Je suis à cette période de l'année où je me rends compte que ce que je ressens pour lui n'est qu'une grande affection. "n'est qu'une" peut paraître diminutif, pourtant. Mais ma souffrance est presque inexistante. Ce que je sais, c'est que quand ça ira mieux avec elle, tout redeviendra comme avant. Mais je sais aussi que ça n'ira jamais mieux. Je le sais.

Downtown, let's go downtown.

 

Posté par Judy X à 22:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2008

If what they say is true...

Bon très bien. De toute évidence, mon cœur a décidé de ne pas renoncer à l'homme des sables. Cependant c'est encore moi qui décide ici, même si j'ai tendance à l'oublier. Aujourd'hui j'ai rangé ma chambre, mais tous les espoirs disparurent en fumée quand la connexion fut remise. Résultat, demain mercredi, et j'ai en gros toujours rien foutu. Demain il faut que je me fasse violence moi-même.

Il faut se faire violence soi-même.

Sinon j'écoute MGMT ce qui est fantastique vu que je développe ma culture musicale inexistante, et ce groupe a des vertus apaisantes certaines. Un mélange parfait de Scissor Sisters et des Clash, avec un soupçon de Jackon 5 peut-être?? Dans tous les cas, un truc génial. Oh oui, c'est vraiment génial.

Posté par Judy X à 21:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 avril 2008

Adieu cybernétique

Ce qui est bien c'est que ça me fait rire, maintenant. C'est quand même dommage d'avoir gâché deux ans de ma vie, parce que dans le fond, je pourrais jamais m'empêcher de penser qu'il y aurait eu moyen d'être heureuse.
Mais maintenant je suis LIBRE, et ça ça vaut /

Pardon? Mais je croyais qu'il était parti. Il revient hors ligne. C'est plus une sorte de compliment, mais peu importe, continuons.

Je suis libre. C'est ce que j'ai toujours voulu, et je m'en approche, par paliers. C'est peut-être ça, l'évolution spirituelle. Il a tellement rogné mon coeur qu'il y restera toujours une trace, biensûr. Mais en fait, ça me rassure. Je suis heureuse, en ce moment. J'écoute Downtown de Neil Young & Pearl Jam, je parle de vestes en cuir avec l'homme des sables, et je crois que ma vie va être quelque chose de bien, parce que je n'ai plus peur. Et la peur, c'est ça qui nous empêche de faire ce qu'on veut vraiment. Je crois que si j'y mets vraiment du mien, je peux y arriver. Je suis sur la bonne voie. Et ça me fait du bien. Haight-Ashbury, tiens-toi prêt!!

legs_on_haight_ashbury


Keep on rockin'.....!

Posté par Judy X à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2008

LIBERTE D'ESPRIT.

cocorosiee

Posté par Judy X à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]